Toutes les actualités

novembre 2016

Smoove et son « vélib » conquièrent l’Afrique à l’occasion de la COP22

Après Moscou, Helsinki et Vancouver, Smoove déploie son savoir-faire à Marrakech à l’occasion de la COP22 et devient le 1er fournisseur de vélos en libre-service du continent africain. A l’issue d’un appel d’offres organisé par l’ONUDI, l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (rattachée à l’ONU), la startup a été choisie afin de déployer une flotte de vélos en libre-service composée de 300 vélos et d’une dizaine de stations dans des lieux emblématiques de la ville.

Le service, appelé Medina Bike, a été inauguré le 7 novembre en ouverture de la COP22 en présence de nombreux représentants de la communauté internationale (voir photos ci-après). Il permet à Marrakech d’être la première ville du continent africain à bénéficier d’un système de vélos en libre-service. Ce service s’inscrit dans la pérennité avec un contrat renouvelable d’une durée initiale de 5 ans. A l’image d’autres grandes villes internationales que Smoove a équipées, le modèle économique de Medina Bike inclue la contribution d’un sponsor.

Pour Smoove, startup accompagnée par Via ID depuis septembre 2015,  cette réussite renforce sa position d’acteur incontournable dans l’écosystème mondial du vélo en libre-service et marque une nouvelle étape dans son développement à l’international. En effet, au printemps, l’entreprise commençait l’installation des premiers 1500 vélos d’Helsinki (Finlande) avec Moventia, puis déployait, cet été, la flotte de Vancouver (Canada), celles de Shymkent et d’Almaty (Kazakhstan), et finalisait la phase 2 du déploiement de la ville de Moscou, qui compte aujourd’hui plus de 3 450 vélos.

Prochaine étape : la ville de Paris ? Smoove a pris part -au sein du groupement MOBIVA / INDIGO / MOVENTIA- au dialogue compétitif lancé par la ville de Paris pour le renouvellement de ses vélibs. Les résultats devraient être connus en avril prochain ! Go Smoove !

img_20161107_165820-1
Hakima El Haite (Ministre de l’environnement du Maroc) et Bertrand Piccard (Solar Impulse)
img_20161115_114146
Quelques représentants de la Commission Développement Durable de l’Assemblée Nationale et son président Jean-Paul Chanteguet
img_20161109_100507
Gilles Berault (Président du Comité 21 – Comité Français pour le Développement Durable) et Nizar Baraka (Président du Conseil Economique, social et environnemental du Maroc)

   

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn17

Publié dans la catégorie : Vie de nos startups