Les différentes étapes d’une levée de fonds

Dans la catégorie News Via ID

Posté le 10 avril 2019

Temps de lecture 9 minutes

 

Une levée de fonds est un processus complexe qui permet à une entreprise d’obtenir un financement de la part d’investisseurs. Cette opération permet de débloquer des financements nécessaires au démarrage, lancement ou développement d’une entreprise. Découvrez les étapes incontournables d’une levée de fonds !

 

1) Élaboration du business plan et executive summary

Avant de vous lancer dans une démarche de levée de fonds, vous devez impérativement vous assurer que votre business plan et votre executive summary soient solides. En effet, ces deux documents ont pour but de convaincre les investisseurs du potentiel et du sérieux de votre projet.

 

2) Identification des investisseurs et des fonds

Plusieurs critères sont à prendre en compte lorsque vous ciblez vos futurs investisseurs : leur secteur d’activité, les entreprises dans lesquelles ils ont déjà investi, leur capacité à vous accompagner et à vous suivre sur les prochains tours ainsi que le montant que vous souhaitez lever.

 

Deux axes sont particulièrement importants à creuser :

3) Envoi de l’executive summary

Une fois les investisseurs sélectionnés, vous devrez envoyer votre executive summary.

 

Chez Via ID, vous pouvez le faire sur notre site en remplissant un formulaire ou bien via une introduction.

Une fois réceptionné, votre dossier rentre dans notre processus d’analyse et sera traité dans les prochaines semaines.

 

4) Premier pitch et envoi du business plan

Si l’investisseur est intéressé, alors il conviendra d’un rendez-vous pour en savoir plus sur votre projet. Ce premier échange est décisif, car c’est à ce moment qu’il va décider de suivre ou non le projet. Si l’investisseur est intéressé, vous devrez envoyer votre business plan et possiblement signer un NDA (non disclosure agreement).

 

Chez Via ID, le premier rendez-vous se fait généralement par téléphone. C’est une phase de présélection qui permet de valider notre intérêt pour votre entreprise. Si nécessaire, d’autres rendez-vous seront à prévoir afin de clarifier certains points.

Nos analystes vont ainsi établir un compte rendu en interne regroupant toutes les informations liées à votre projet.

 

5) Présentation de la startup à l’équipe d’investissement

Votre projet est ensuite présenté devant des partners lors d’un comité. Si le comité confirme son intérêt, votre projet est attribué à un partner. C’est cette personne qui va mener les discussions et proposer d’effectuer un nouvel investissement dans votre startup.

 

6) Phase d’étude

Lors de cette étape, les investisseurs vont analyser plus en détails votre business plan. Ils vont s’intéresser de près à votre équipe, vous demander des références clients, challenger votre technologie, analyser les données d’usages, étudier la concurrence etc.

Cette phase d’étude leur permet ainsi d’identifier vos forces et faiblesses et d’analyser les risques de votre projet.

 

7) Décision d’investir

C’est au terme des différents comités et phases d’étude que les investisseurs prennent leur décision. La décision d’investir est le plus souvent validée lors d’un comité d’investissement. Vous devrez pitcher votre projet à cette occasion.

 

8) Le term sheet

Le term sheet pré-définit les contours du pacte d’actionnaires. Pour rappel, le pacte d’actionnaires permet entre autres de négocier la gouvernance, les titres (action ordinaire, action de préférence, obligation convertible etc.), les modalités de cession des titres, les personnes présentes lors des comités stratégiques etc.

 

Ce document définit également les conditions suspensives et la répartition du capital (cap table). A noter que dans le cas où vous avez plusieurs investisseurs, c’est le lead investor qui va orchestrer les discussions.

C’est également durant le term sheet qu’on détermine la valeur pre money, soit la valorisation retenue de votre startup.

 

Le term sheet marque donc les début des négociations concernant les termes du deal. La rédaction du term sheet se fait de façon itérative et évolue tout au long du processus d’investissement.

 

9) La due diligence

Lors de cette étape, votre entreprise va être passée au crible. Un audit complet va être effectué par des experts, par le porteur du deal et éventuellement par des cabinets extérieurs si nécessaire.

 

Un série d’analyses va se mettre en place : analyse des états financiers (cash flow, bilan, compte de résultat etc.), de vos accords commerciaux, de vos contrats RH, audit SI pour vérifier que votre architecture informatique est fiable, sécurisée et performante, audit juridique, notamment pour s’assurer que la startup est bien propriétaire des actifs qui lui permettent d’exercer son activité (ex: dépôt de marque, brevet) etc.

La due diligence est également l’occasion de remettre les choses au carré, par exemple sur le plan juridique ou en termes d’assurance. 

 

10) Le pacte d’actionnaires

Le pacte d’actionnaires s’écrit sur la base du term sheet qui a été négocié précédemment. Il va définir et encadrer les rapports entre les différents actionnaires d’une société. L’enjeu est de trouver un équilibre entre la défense des droits des investisseurs, la défense des actionnaires historiques et les intérêts de la société.

 

Ce pacte comprend notamment la répartition des pouvoirs, l’évolution de l’actionnariat, la modification de la répartition du capital social en cas de cession, les conditions de sortie du capital pour les investisseurs etc.

Ce pacte est signé au moment du closing. La signature de ce document permet de clôturer la levée.

 

11) Le closing

Le closing se fait à l’occasion d’une Assemblée Générale extraordinaire. C’est lors du closing qu’on signe le pacte d’actionnaires.

Une fois que tout est signé et que les actions ont été souscrites, les investisseurs versent les fonds à la startup.

 

En conclusion

Faire une levée de fonds est un processus complexe qui demande beaucoup de temps.

Il est donc primordial de bien choisir son ou ses investisseurs afin qu’ils deviennent des partenaires contribuant pleinement à votre développement. Car en plus d’apporter des fonds, les investisseurs peuvent aussi offrir un accompagnement, une expertise et un bon carnet d’adresses !