De retour du CES 2019

Dans la catégorie Evènements

Posté le 17 janvier 2019

Temps de lecture 7 minutes

Chaque année le Consumer Electronic Show est l’occasion de prendre le pouls des grandes tendances tech appliquées aux mobilités. Notre équipe est partie à la rencontre des prochaines pépites, de nos partenaires et nos startups exposantes.

 

Cette année 3 grandes tendances se distinguent :

L’expérience de conduite est améliorée à l’aide les assistants vocaux qui permettent de manière assez naturelle de personnaliser son trajet et de vivre une expérience immersive dans son véhicule. Comme le disais George Massing, Director User interaction and software chez Mercedes Benz : “Nous avons tout intérêt à pousser cette fonctionnalité car il s’agit du moyen le plus simple pour interagir et communiquer”.

Le stand Alexa Automotive est également un bel exemple qui présentait la voix comme un élément essentiel dans les modes de mobilité de demain, notamment dans le cas du vélo. Le nouveau modèle Cybic Legend présenté lors de l’événement  est un véritable copilote à vélo. Il  permet d’exploiter les fonctions classiques d’Alexa (envoyer des messages ou écouter de la musique) ainsi que des fonctionnalités complémentaires (recevoir les instructions de guidage, allumer ses phares ou obtenir des informations météo).

Selon le cabinet Deloitte, qui a présenté ses insights lors de notre événement partenaire, la voix est sous utilisée dans le domaine de la mobilité alors que ce serait la façon la plus instinctive de guider et conseiller un utilisateur.*

 

Cette année encore, les démonstrations de véhicules autonomes allaient bon train, même si un malheureux “accident” a eu lieu entre un robot et un véhicule semi-autonome. Nous avons remarqué cette année que les constructeurs automobiles ont changé de posture et ne présentent plus uniquement la coque d’un véhicule aux lignes futuristes mais ils deviennent “assembleurs” des différentes pièces du puzzle. Ils vont ainsi se concentrer sur tous les potentialités de l’habitacle du véhicule autonome. Véhicule qui offrira de nouvelles possibilités afin d’améliorer l’expérience utilisateur à l’intérieur de la voiture et d’optimiser ses temps de trajets en travaillant, faisant du sport, etc.

 

Les véhicules volants étaient peu nombreux en démonstration cette année même si le taxi drone de Bell Helicopter a fait beaucoup parlé de lui. Par contre, lors des conférences du CES Unveil, Will Cottrell, Licensing Manager chez Raytheon a rappelé qu’un programme de véhicule volant était en préparation à Dubaï avec pour objectif un lancement d’ici 10 ans. Les limites rencontrées restent liées à la régulation, la sécurité, les nuisances sonores mais aussi le passage à l’échelle. Ces nouveaux modes de déplacement nous rappellent que les liens entre la mobilité et les infrastructures sont très importants et ne pourront se faire l’un sans l’autre.

Cette année 3 de nos startups exposaient au CES et ont pu rencontrer de nombreux partenaires potentiels afin d’accélérer leur développement :

 

La startup lilloise spécialiste du stationnement intelligent était présente au CES pour la 2e année consécutive afin d’y présenter le 1er superviseur multi-technologique dédié au stationnement intelligent et connecté. Cette plateforme révolutionne la gestion des parcs de stationnement pour les villes, les centres commerciaux ou encore les aéroports. Toutes les donne?es de stationnement sont ainsi synchronisées sur un seul et unique outil. Il permet aux gestionnaires de maîtriser ses espaces de stationnement, de prendre des décisions pertinentes, prédictives, et en adéquation avec les nouvelles mobilités.

Parkki a remporté le prix 10 000 Startups pour changer le monde dans la catégorie Smart City et s’est vu remettre son prix par Julien Nicolas Directeur général adjoint de Ouisncf.

 

La startup incubée chez Via ID depuis octobre 2018 propose un agrégateur de solutions de mobilité (MaaS – Mobility as a Service) dédié aux entreprises. Son app optimise les déplacements des collaborateurs et récompense les comportement vertueux grâce à un système de monnaie virtuelle indexée sur les économies carbone. Sa plateforme web “Mobeelity Insights” permet aux entreprises le développement de leur “mobility management”. Leur présence au CES était l’occasion de rencontrer les opérateurs de mobilités afin de les intégrer dans leur offre.

Mobeelity a remporté le prix Smart Mobilité du Village Francophone.

 

La startup incubée par le Moove Lab depuis le début de l’année conçoit et vend la 1ère technologie de maintenance préventive par l’image. Leur solution s’adresse aux gestionnaires publics et privés de la route et des villes. Leur objectif est d’accroître la sécurité, baisser les coûts de maintenance et préparer les territoires à l’arrivée des véhicules autonomes.

 

Cocktail partenaires Via ID

 

Le CES était également l’occasion de rassembler nos partenaires et startups. Pierre-Julien Harbonnier de Parkki, Lucas Quinonero et Jeremy Loblein de Mobeelity et Matthieu Levivier de Citymagine ont ainsi eu l’opportunité de pitcher devant : Mobivia, CarStudio, Norauto, Bridgestone, Bouygues, Colas Transdev, Michelin, ID Nrj, Tomtom, les Hauts de France, Groupe Aéroport de Paris.

Nos partenaires Guillaume Crunelle, Automotive Industry Leader et Ryan Robinson, Automotive Research Leader de Deloitte ont pu présenter leur étude “Advanced vehicle technologies and multi-modal transportation” afin de décrypter les tendances disruptives de la mobilité. 

      

 

*Etude Deloitte “Advanced vehicle technologies and multi-modal transportation” par Ryan Robinson et Guillaume Crunelle