Toutes les actualités

juillet 2017

L’avenir de la mobilité urbaine

La façon dont les gens se déplacent en ville est en train de changer… L’étude McKinsey estime que les modèles de mobilité vont fortement évoluer dans les 15 prochaines années. Impactant ainsi sur une cinquantaine de métropoles mondiales de plus de 500 millions d’habitants, d’un point de vue économique et social. L’étude met en avant le développement potentiel de 3 modèles de gestion de mobilité urbaine.

Mobilité urbaine : les tendances de demain

Selon McKinsey, les systèmes de mobilité et de transport du futur seront probablement très différents de ce qui existe aujourd’hui. Et pour cause, 8 grandes tendances viendront influencer la mobilité de demain.

 

La mobilité urbaine en 2030

Des changements que les villes vont devoir gérer pour assurer la transition vers la mobilité intégrée. Le meilleur système pourra combiner la mobilité électrique, la mobilité partagée et les réseaux de transport autonomes et intégrés.

Quel impact sur les villes ?

Chaque ville est unique. La mise en place de solutions doit tenir compte de la densité démographique, du niveau de revenus de la population, de l’état des infrastructures publiques, des niveaux de congestion et de pollution, et de l’efficacité des gestions locales. McKinsey a donc identifié 3 scénarios pour 3 types de ville, envisageables pour l’avenir de la mobilité urbaine :

  • Un système propre et partagée

    – Quelles villes ? Delhi, Istanbul, Mumbai…
    – Quels problèmes ? Urbanisation rapide, congestion et mauvaise qualité de l’air.
    – Quelles solutions ? Un passage rapide à la voiture électrique, une limite à l’usage des voitures personnelles, un développement de la mobilité partagée et le développement des transports publics.

  • Autonomie privée

    – Quelles villes ? Houston, Sydney…
    – Quels problèmes ? Disposer d’un véhicule privé est une nécessité. D’où le développement des voitures électriques et de la voiture autonome avec des couloirs de circulation dédiés. Mais avec la baisse du coût kilométrique des voitures électriques et la sécurité qu’offre la voiture autonome, il y a un risque de congestion.
    – Quelles solutions ? Même si la voiture privée restera un choix privilégié, il faut développer la mobilité partagée et les transports en commun.

  • Mobilité fluide

    – Quelles villes ? Londres, Singapour, Shanghai…
    – Quels problèmes ? Les nouvelles formes de mobilité doivent s’inscrire dans un modèle flexible, abordable et multimodal.
    – Quelles solutions ? Le développement de la mobilité intégrée, la bonne qualité des transports publics, les voitures électriques ainsi que le « transport à la demande »

 

étude sur la mobilité urbaine

 

Pour McKinsey, chacune des trois options présente des gains en milliers de dollars par habitant en termes de dépenses de transport, de sécurité, de santé et de développement durable.

Voir l’étude complète

 

Source : « The future(s) of mobility : How cities can benefit ? » – McKinsey

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter1Share on LinkedIn107

Publié dans la catégorie : Veille