Duckt : stationnez, verrouillez, chargez !

Dans la catégorie News Via ID

Posté le 17 août 2021

Temps de lecture minutes

Marc-Antoine Réol, Country Manager France chez Duckt –  la solution d’infrastructure connectée dédiée au stationnement et à la recharge de véhicules de micromobilité électriques – nous en dit plus sur l’un des 10 projets du 7ème batch du Moove Lab – le programme d’accélération dédié aux projets de la mobilité et de l’autotech, co-fondé par Via ID et le CNPA

 

 

Duckt : la gestion des véhicules en free floating 

Duckt,  c’est quoi ? 

La startup  – co-fondée en Estonie par Goksen Atalay, Çagri Selçuklu et Evren Yazici en 2019émerge d’un constat important : “L’évolution continue de la micromobilité partagée, l’augmentation du nombre d’opérateurs et de véhicules électriques. D’ici 2030, cette industrie pourrait compter plus de 30 millions de nouveaux véhicules à garer et recharger dans les zones urbaines.” 

 

En effet, d’importantes problématiques découlent de la constante augmentation du nombre de véhicules en free floating : le désordre dans l’espace public, la sécurité des piétons, et un coût opérationnel important pour les opérateurs de mobilité. 

 

Duckt propose d’y répondre à travers une solution universelle d’infrastructure dédiée à la micromobilité urbaine, permettant de stationner, cadenasser et recharger tout type de véhicules de micromobilité électriques privés et publics (trottinettes et VAE) : “Nous voulons apporter une solution au problème d’ordre dans les zones urbaines, pour les municipalités et les collectivités.”

 

La startup s’adresse à deux types de cibles

 

Comment ça fonctionne ? 

Leurs bornes connectées possèdent une carte sim intégrée permettant de se connecter aux API des opérateurs de mobilité. Ces bornes sont couplées à un adaptateur / locker comprenant 6 couches d’aluminium et un identifiant RFID : Duckt peut alors prendre connaissance du véhicule électrique qui rejoint la borne, et peut communiquer à l’opérateur son niveau de charge, ainsi que le temps parcourus entre 2 stations, etc. 

 

Une offre qui présente un avantage non négligeable pour les opérateurs de mobilité : la réduction de leur coût opérationnel

 

Duckt et L’Urban Lab 

En Novembre 2020, Duckt remporte l’appel à projet de l’Urban Lab, le laboratoire d’expérimentation de Paris&Co. Leur objectif :  implanter 17 stations Duckt pour 150 points de charge au sein du quartier Quartier d’Innovation Urbaine Paris Rive Gauche.

« Duckt veut mettre à disposition des parisiens une offre multimodale qui se lie aux transports publics,  et des alternatives crédibles à l’utilisation de la voiture.”

Marc-Antoine Réol, Country Manager France chez Duckt

En effet, la startup souhaite connecter des lieux de Mass transit – comme gare de Lyon, Place d’italie et plusieurs spots de métro – aux grands lieux de vie qui entourent le quartier d’Innovation Urbaine : station F, l’université Paris Diderot, la Bibliothèque François Mitterrand, etc. Puis à quelques lieux de restauration et d’activités physiques. 

 

Le Moove Lab : un développement en plein coeur de Paris 

“Notre projet parisien, dans le cadre de l’Urban Lab, est le phare du développement de Duckt en Europe. Le Moove Lab, étant positionné à Sation F, est au cœur de ce projet là. C’était l’opportunité de s’installer en plein Paris et de bénéficier de l’écosystème unique du Moove Lab, de ses connexions. Nous avions besoin d’un soutien pour développer un réseau de partenaires et notre solution, dans un cadre de travail exceptionnel. ” Explique Marc-Antoine.

 

Un environnement propice à l’évolution et aux collaborations : “5 des 17 stations qui seront mises en place à Paris sont connectées au réseau Smovengo.” 

 

Les prochaines étapes pour Duckt  

Un développement à l’international, déjà en cours : la startup, en pleine levée de fonds série A, se concentre principalement sur l’Europe – notamment la France, l’Allemagne et l’Angleterre – et souhaiterait être présente  dans les villes comprenant une densité de population assez importante où leur infrastructure serait donc pertinente. 

 

Cependant, leur solution se développe également aux Etats-Unis, particulièrement à New-York et prochainement à Boston et Miami. “Un développement que l’on n’imaginait pas sur la roadmap avant 2022-2023.” Indique Marc-Antoine.