etiQcar : la 1ère étiquette de prix électronique automobile

Dans la catégorie News Via ID

Posté le 26 août 2021

Temps de lecture minutes

Découvrez etiQcar, la startup du batch N°7 du Moove Lable programme d’accélération dédié aux projets de la mobilité et de l’autotech, co-fondé par Via ID et le CNPA – qui développe la première étiquette de prix électronique et connectée à destination des distributeurs automobiles. 

 

Présentation startup etiQcar

 

 

etiQcar : une mise à jour électronique et connectée du prix des véhicules d’occasion

etiQcar, c’est quoi ?

Fondée en février 2021 par David Nedelec, etiQcar développe la première étiquette électronique et connectée permettant d’automatiser la mise à jour des prix des véhicules d’occasion présentés dans les parcs automobiles. 

“Si les concessionnaires ne changent pas leurs prix plus fréquemment, c’est parce qu’il leur est quasi impossible de modifier plusieurs dizaines d’étiquettes de prix manuellement tous les jours.” Explique David, anciennement vendeur et chef de vente automobile. 

 

Bien que cette étiquette dynamique ait été créée afin de changer le prix des voitures de façon régulière, elle permettra également d’afficher de nombreuses informations en lien avec chaque véhicule, telles que :  les offres promotionnelles en cours, les financements possibles, les extensions de garanties, les contrats d’entretien, etc. 

 

“Cet affichage dynamique permet d’indiquer des informations cohérentes entre ce que le client voit sur internet puis en concession, d’appliquer des baisses moins soudaines et plus régulières sur les prix, et d’accélérer la rotation du parc de véhicules d’occasion avec des offres commerciales personnalisées.” 

 

Un produit qui présente de nombreux avantages :

 

 

Comment ça fonctionne ? 

 

La startup a développé une plateforme permettant de mettre les étiquettes à jour plus facilement : “Les concessionnaires utilisent déjà des logiciels de gestion de stock, on y relie notre plateforme afin de récupérer les infos de chaque véhicule, d’y associer une étiquette, puis un modèle d’affichage. L’étiquette peut être personnalisée à distance et la gestion de l’affichage centralisée en un clic.” Indique David. L’objectif étant d’interfacer sa plateforme avec les logiciels de gestion les plus utilisés. 

 

Par ailleurs, les étiquettes ont été créées de sorte à répondre aux contraintes de température, à avoir une connexion qui fonctionne n’importe où sans aucune installation, et avec une autonomie de 6 mois pour éviter de la recharger trop fréquemment. 

 

Comment leur est venue l’idée ? 

Fort de 19 ans d’expérience dans le secteur automobile – en tant que vendeur et également chef de vente véhicules d’occasion – David Nedelec part d’un constat : “ Quand on gère un parc de 200 véhicules, que l’affichage des prix doit être changé, qu’il y a une erreur sur une étiquette, c’est assez laborieux à faire et ça prend du temps. Le chef de vente n’a aucun moyen de vérifier l’affichage correct des étiquettes,  à part de les contrôler physiquement une à une.” 

 

Aujourd’hui le prix indiqué sur internet n’est pas toujours identique au prix affiché en concession, alors qu’il est important d’assurer une cohérence entre le prix “virtuel” et le prix en physique : “50% des véhicules d’occasion comportent une erreur d’affichage (en lien avec le prix, le kilométrage, etc.) et 40% affichent des prix psychologiques identiques alors que chaque voiture d’occasion est unique et que le prix devrait changer en théorie, chaque jour.” 

 

David s’inspire alors des étiquettes électroniques utilisées dans la grande distribution. En juin 2019, il participe à un startup weekend pour présenter son projet. Il y rencontre son associé, Houssem Laroussi, avec qui il gagne le premier prix : un accompagnement chez Euratechnologies. 

 

L’idée du projet est née en 2019, la startup a été créée en février 2021, et quelques mois plus tard etiQcar lance une première production d’une cinquantaine d’étiquettes afin de les tester dans différentes concessions automobiles. 

 

Les prochaines étapes pour etiQcar

 

La startup bénéficie de l’accompagnement du Moove Lab depuis le mois d’avril 2021, 2 mois seulement après sa création :

“Le Moove Lab nous permet à la fois d’avoir un accompagnement sur les bonnes pratiques via des ateliers, d’être mis en relation avec le réseau et l’ensemble du secteur et d’avoir une visibilité auprès des groupes de distribution automobiles.”  

David Nedelec, CEO etiQcar.

Par la suite, etiQcar souhaite passer à une production industrielle à plus grande échelle, avec un volume d’étiquettes électroniques plus important. L’entreprise a pour ambition d’élargir son activité à l’échelle mondiale en équipant un maximum d’acteurs du commerce de véhicules d’occasion, afin d’atteindre son objectif premier : améliorer l’efficacité opérationnelle des distributeurs automobiles.